Grande-Vallée, un village-relais en devenir ?

Dans No 01 - Février 2006. par

En juin dernier, Grande-Vallée recevait de ministère des Transports du Québec une réponse favorable pour la mise en œuvre du Programme de reconnaissance des villages-relais. La phase initiale de déploiement, qui constitue un « banc d’essai »permettra de bien asseoir le programme et de procéder aux ajustements nécessaires avant de lancer le programme dans l’ensemble du Québec.   Le banc d’essai vise deux municipalités au Québec, Danville en Estrie et Grande-Vallée en Gaspésie. La phase initiale permet d’évaluer les critères de qualité du ministère des Transports. À cette première phase d’implantation se grefferait un processus d’évaluation permettant d’ajuster le programme pour les phases ultérieures. Au préalable, la municipalité devait s’inscrire pour devenir banc d’essai. Par la suite, elle devra respecter la charte de qualité du ministère des Transports qui demande que notre municipalité et les commerçants fournissent un minimum de services obligatoires tels : la restauration, la distribution d’essence et de dépannage mécanique, l’hébergement, l’alimentation, les services bancaires, le téléphone public, les services sanitaires et le stationnement. Après avoir rencontré tous les commerçants, nous serons en mesure de voir ce que nous avons déjà et ce que nous devrions avoir pour répondre aux critères du Ministère.

À partir de ces données, nous aurons à établir notre plan d’action et à en discuter avec les commerçants et les partenaires concernés. Au-delà des services aux voyageurs et aux usagers de la route, et pour que cet arrêt représente aussi un moment de détente, il faut que notre village soit un lieu agréable et invitant qui donne envie de s’y attarder plus longtemps. Pour cela, certaines conditions devront être remplies et un effort particulier doit être consenti par tous les habitants de Grande-Vallée. La mission du village-relais sera essentiellement une mission d’accueil. On doit trouver la chaleur et la gentillesse des gens partout et en tout temps dans notre village. Si nous obtenons le label de village-relais, qui sera consenti par un comité multi partite composé de représentants des paliers municipal et gouvernemental, nous aurons une reconnaissance de label de qualité, puisque nous aurons répondu à tous les critères. Une fois obtenu, ce label devient un atout de plus pour notre village puisque cette désignation est un indicateur de développement. Ce label engendrera de nouvelles retombées économiques pour notre communauté. Il faut des gens entreprenants, dynamiques,accueillants et travailleurs pour obtenir le label de village-relais, alors, gens de Grande-Vallée, nous avons les qualités essentielles pour aller de l’avant.

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez à cet article