Le futur de l’ancien entrepôt frigorifique de Grande-Vallée (Suite et fin?)

Dans No 03 - Avril-Mai 2005. par

La première assemblée annuelle du Centre d’art populaire contemporain Yvon Côté a eu lieu le 10 mars 2005. Mesdames Madone Minville, Nathalie Harvey et Anne Poitras sont confirmées aux postes d’administratrices de l’organisme. Me Minville accepte la présidence et initie une première action pour la création d’une politique culturelle à Grande-Vallée.

Mars 2005 met fin aux travaux entrepris grâce au soutien financier de Développement Économique Canada, du Ministère du Développement Économique des Régions et de la Recherche du Québec, du CLD Côte-de-Gaspé et de la Conférence Régionale des Élus de la Gaspésie-les-Iles de la Madeleine.

Avril et mai seront consacrés à la présentation du projet de réactivation du cinéma sous une technologie numérique auprès de la SODEC et des différents paliers de gouvernements. Également l’aménagement intérieur et extérieur du Centre d’art Yvon-Côté se poursuivra :

La salle d’exposition archéologique prendra forme par l’implication de Félix Fournier;

L’une des dernières barges de Gaspé est acquise. Elle sera localisée à l’étage supérieur du bâtiment, soit à l’intérieur de la salle d’exposition d’art populaire permanente;

La mémoire de monsieur André-Paul Plourde, concepteur et constructeur de la barge, sera mise à l’honneur et nous démontrera la culture gaspésienne en art populaire contemporain par la réalisation de son chemin de la croix en bouteille et rejoindra différents artéfacts dans la salle d’exposition d’art contemporain.

L’élaboration et la mise en œuvre de ces trois salles d’expositions se feront en collaboration avec le Musée de la Gaspésie. A cet effet, un protocole d’entente fait l’objet de discussions avec monsieur Carlos Suich, Directeur Général de l’institution.

La boutique du Centre d’art offre toujours de l’espace aux produits des artisans et aux œuvres des artistes gaspésiens. D’ailleurs le Centre opérera ce commerce durant la saison touristique et pourquoi pas toute l’année durant.

L’aménagement extérieur de l’ancien entrepôt frigorifique devenu le Centre d’art Yvon Côté sera étudié et des suggestions seront présentées à la direction municipale.

La poursuite de la dynamisation de ce bâtiment municipal et de ses espaces extérieurs afin d’en faire une place publique, demeure le motivateur le plus stimulant.

Pour informations :

Jean-Pierre Moreau, pour Le Centre d’art populaire contemporain Yvon Côté 393.2121

Note : Afin de maintenir une information constante, le Phare offre au Centre d’art populaire contemporain Yvon Côté un espace réservé à l’intérieur du journal. Dorénavant, ce sera sous cette rubrique que vous serez informés des activités culturelles de votre organisation.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*