Assemblée générale annuelle d’Estran-Agenda, Conseil d’administration d’Estran-Agenda 21

Dans Année 2005No 01 - Février 2005. par

Toute la population de l’Estran sera sous peu, invitée à l’assemblée générale d’Estran-Agenda 21. Un message à la télé communautaire de même que des affiches dans les endroits publics préciseront la date et l’endroit de la rencontre. Lors de l’assemblée les gens recevront de l’information et pourront poser des questions. Une partie sociale où les gens pourront se restaurer et poursuivre leurs échanges terminera la soirée.

Nous croyons que les villages de l’Estran (Cloridorme, Petite-Vallée, Grande-Vallée et Sainte-Madeleine de la Rivière-Madeleine) doivent adopter une vision commune du développement. Le projet pilote d’un « paysage humanisé » que nous accorde le Ministère de l’Environnement du Québec exige l’implication de la population. Un parc protège la faune, la forêt, la mer, etc sauf l’homme. Le développement d’un Parc (tout court) ne concerne que l’État. On connaît l’histoire du Parc Forillon.

L’aire protégée que la loi définit comme un « paysage humanisé » fait des gens, les principaux bénéficiaires sur les plans environnemental, social et économique mais fait également d’eux les principaux acteurs. Dans les semaines qui viennent nous adopterons un plan d’action. Et alors, on devrait commencer à entendre autre chose que des discours et voir de l’action! Un comité de coordination sera chargé entre autre d’informer les gens sur une base régulière.

À la fin du projet pilote, les gens devrait être en mesure de décider si oui ou non on fait de l’Estran, un « Paysage humanisé ». « C’est le beau risque »! Mais comme l’indique le diagramme de l’article intitulé Consultation sur le Plan de développement durable du Québec, de la présente distribution, il va falloir Penser autrement.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*