Mot du Président

Dans No 07 - Septembre 2005. par

L’atmosphère est aux élections me direz-vous? Vous avez raison, dans un mois environ toutes les municipalités et villes du Québec seront en élections municipales. Il s’agira d’enjeux majeurs puisque ce sera le moment de choisir les élus municipaux qui nous gouverneront pendant plusieurs années. « Gouverner c’est prévoir! » comme le dit un certain adage. Les personnes, que vous choisirez, devront prévoir les besoins des citoyen(ne)s de leur municipalité et dans la mesure des moyens financiers et matériels dont ils disposent, tenter de les combler. Ici je mets l’emphase sur l’importance que ces personnes tout comme les élus provinciaux, fédéraux ou même de simples organismes, sont au service des gens qui les ont élus; ils sont en quelque sorte nos employés. Moi-même, comme président de ce journal, je suis à votre service. Je me dois de tenter de répondre à vos besoins d’informations et de communications, dans les limites des moyens dont le journal dispose avec le support du conseil d’administration et de ses employés.

Choisir les personnes qui nous gouverneront, voilà un beau défi! Nous aurons dans un mois à faire des choix. Toutes les personnes majeures, ayant droit de vote dans leur municipalité, auront la responsabilité et la liberté de voter. C’est un privilège important. Vous me direz : « Oui, mais qu’est-ce que ça change? »; « Après les élections, tout reste comme avant! ». Voilà pourquoi il faut voter! Si vous désirez que votre voix compte, il faut l’exprimer car ce sera la majorité qui l’emportera. Comment choisir? Qui choisir? Voilà deux autres bonnes questions! Devons-nous élire une ou de nouvelles personnes ou bien conserver celles en place en totalité ou en partie? Ce sera aux personnes qui voteront de faire ces choix. Et pour faire des choix, il sera important de bien être informé, de bien connaître les personnes qui se présenteront et qui solliciteront votre confiance. Ces personnes auront d’ailleurs cette responsabilité de bien se faire connaître et de démontrer leurs compétences dans les postes qu’ils solliciteront. Notre responsabilité comme électeurs sera de s’assurer de leurs compétences, de mieux les connaître même et surtout s’il s’agit de nouvelles personnes dans le domaine municipal. Elles recèlent peut-être des talents et des compétences qui nous surprendront. Désirerons-nous conserver celles en place? Nous aurons la responsabilité de s’assurer comme citoyens qu’ils possèdent les compétences que nous attendons d’eux et qu’ils seront à la hauteur de leur mandat.

Ce sera l’heure des choix, de vos et nos choix! Ce n’est jamais facile de faire des choix. Qui dit choix dit faire des gains mais aussi des pertes; nous ne pouvons pas tout gagner ou tout perdre en même temps. L’essentiel est de faire les choix où les gains sont les meilleurs et les pertes les plus minimes possibles. Dans cela réside l’exercice de faire des choix et nous en avons constamment à faire tous les jours. Je souhaite que ces pistes de réflexions vous éclaireront dans ces décisions de citoyens et citoyennes. Je vous invite à continuer à nous lire et nous faire part de vos opinions par l’entremise de votre journal Le Phare.

À la prochaine!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*