Une fin de semaine tout en couleur au profit de l’hôpital Ste-Justine

Dans No 06 - Août 2005. par

Pour une troisième année consécutive, une activité de financement au profit de la fondation de l’hôpital Sainte-Justine s’est tenue chez M. Paulin Minville à Grande-Vallée. En effet, les 5, 6 et 7 août derniers, un chapiteau fût érigé pour accueillir la population de notre secteur dans le but de cumuler des fonds monétaires pour aider les enfants malades.

Les festivités ont débuté dès midi le vendredi avec une grande vente de garage. Afin d’écouler le plus possible de marchandises, celle-ci s’est poursuivie le samedi dans l’avant-midi. Cette année, on peut affirmer sans la moindre hésitation que la vente de garage fut une véritable réussite, puisque qu’elle a permis de récolter plus de 2168 $­­. Le vendredi, en soirée, on pouvait se divertir grâce à la musique du groupe Max Country Music « Caporal ». Le samedi, à compter de 11 h 00, nos papilles gustatives ont été mises à l’épreuve, puisqu’une vente de pâtisseries prenait place sous le chapiteau. Laissez-moi vous dire que les denrées se sont envolées en un clin d’œil. À compter de 17 h 00, la population était invitée à venir s’éclater lors d’un souper animé. Épluchette de blé d’Inde, hot-dogs et ailes de poulet étaient au rendez-vous. Il ne faut pas oublier le travail de l’animateur, qui, tout au long du repas et même en début de soirée, a su distraire avec brio l’assistance. Ce dernier a su accorder une place particulière aux enfants en les laissant s’exprimer à travers différentes activités. Le jeune William Lévesque en a profité pour dérider l’assistance avec son air enjoué et son énergie à revendre. Ses performances musicales lui ont d’ailleurs permis d’attirer les regards des spectateurs. Un peu plus tard en soirée, soit à 21 h 00, le célèbre duo « Anne et Jean-Maurice » a embarqué sur la scène pour égayer la foule avec un spectacle tout en couleurs. L’instant d’une chanson, M. André Boulet est monté sur les planches pour interpréter une ballade intitulée « Laissez les enfants croire de Vicky Léandros »; une interprétation qui lui a valu bien des applaudissements. Dimanche, dès 9 h 00, on pouvait se régaler au moyen d’un brunch organisé par Mme Love-Anna Bernatchez.

Tout au long de la fin de semaine, les gens étaient invités à acheter des billets pour le tirage d’un banc des délaissés fabriqué par madame Johanne Minville, d’une toile peinte par madame Love-Anna Bernatchez et d’une crèche de Noël confectionnée par madame Ghyslaine Minville; les organisateurs ont donc profité de cette matinée pour procéder à la pige des gagnants. N’oublions pas que tout au long de la fin de semaine, de nombreux prix de présences ont été tirés au sort parmi les gens du public. Les organisateurs tiennent donc à remercier toutes les personnes qui ont eu la générosité de leur fournir divers articles dans le but d’effectuer différents tirages.

Cette année encore, la présidente d’honneur était Marie-Ève Boulet. Souvenons-nous que le 8 janvier 2002, cette jeune mère de famille alors enceinte de quelques semaines, apprenait à son grand dam qu’elle était atteinte d’une leucémie aiguë myéloïde de type M4. Elle trouva alors refuge à l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal où elle reçut les soins requis. Au mois de février 2002, alors qu’elle avait seulement 29 semaines de grossesse de complétées, elle fût obligée de donner naissance à son enfant, car autrement, les traitements de chimiothérapie qu’elle devait recevoir n’allaient pas donner les résultats escomptés. Pesant seulement trois livres et quelques poussières, le jeune William dut demeurer à l’hôpital sous la surveillance accrue des médecins jusqu’au mois d’avril. Sa maman, quant à elle, a pu obtenir son congé de l’hôpital au mois de juin. Maintenant âgé de trois ans et demi, le jeune garçon est fringant et actif tout comme ses pairs. Il est important de mentionner que son développement et son évolution se font d’une manière tout à fait normale, malgré le fait qu’il fût prématuré à la naissance. La seule petite anicroche qu’il rencontre est au niveau de ses poumons, étant donné sa naissance précaire.

Si l’on revient à nos moutons, soit l’activité de financement, il est important de savoir que les profits réalisés lors de la fin de semaine sont remarquables. En effet, l’évènement de cette année a permis de récolter 8500 $­­. Extraordinaire, n’est-ce pas ? Le brunch, à lui seul, rapportait la somme de 1191 $­­, le montant de la vente des billets pour la peinture à Love-Anna s’élevait à 1052 $­­, celui pour le banc des délaissés à 816.15 $­­, alors que celui pour la crèche à 404 $­­.

M. Paulin Minville, son épouse Lyne, et madame Odette Lemieux désirent remercier du fond du cœur tous les commanditaires qui ont accepté d’investir dans leur projet. La participation, combien indispensable, des bénévoles a permis que cette activité soit une réussite en tout point. Un grand merci à tous les donateurs et on vous attend en grand nombre l’an prochain !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*