Du nouveau à Estran-Agenda 21

Dans No 06 - Août 2005. par

« L’Estran est un pays qui n’a pas fini de naître », écrivait M. Jean-Claude Côté, il y a un peu plus de deux ans. Avec la venue de l’été, Estran-Agenda 21 a commencé à voir ce qui a été semé. En effet, le résultat d’un travail ardu des administrateurs – concentrés d’une part vers la recherche de fonds et d’autre part vers les démarches administratives, – est maintenant tangible. Ainsi, le 7 juin 2005, M. Thomas J. Mulcair, ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), et Mme Nathalie Normandeau, ministre des Affaires municipales et des Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, annonçaient l’octroi d’une aide financière à Estran-Agenda 21 et du coup, et surtout, au premier projet-pilote au Québec visant à expérimenter le nouveau statut de paysage humanisé. « Le statut de paysage humanisé est novateur et fait appel à l’initiative locale pour conserver des paysages remarquables et assurer un développement harmonieux du milieu », a souligné le ministre Mulcair.1 La ministre Normandeau abonde dans le même sens en disant que ce projet appelle la participation des communautés.

Pendant que les ministres faisaient l’annonce à Québec, le conseil d’administration recueillait les candidatures pour la coordination d’Estran-Agenda 21. C’est donc à ce titre que la signataire du présent article a l’honneur de poursuivre avec les estranais un processus de réflexion collective, concertation, participation et collaboration. La première étape de ce processus fut (…est …et sera!) de prendre connaissance des actions réalisées par Estran-Agenda 21 avec ses partenaires, et des avancements des différents dossiers menés depuis déjà quelques années. Or, il y a une chose claire lorsque l’on parle d’environnement et de développement durable 2: toutes les personnes, qu’elles soient ou non impliquées socialement – dans des organismes, institutions (éducation, santé, etc.), ministères, ou paliers de gouvernements -, TOUS, nous sommes dans un processus d’apprentissage.

De ce fait, pour ce premier projet pilote, le MDDEP a demandé à l’Université de Montréal (« UdeM ») d’élaborer une procédure pour l’obtention de désignation de Paysage humanisé. Les spécialistes de la Chaire en paysage et environnement de l’UdeM suggèrent trois critères d’évaluation de caractéristiques exceptionnelles. A l’intérieur de leur mandat, les spécialistes de l’UdeM utiliseront Estran-Agenda 21 comme modèle pour établir la caractérisation des deux premiers critères, c’est-à-dire, le point de vue 1) biophysique; et 2 ) de l’utilisation des ressources naturelles (agriculture, foresterie, pêche, récréotourisme, autres).

Pour sa part, Estran-Agenda 21 avec ses partenaires, dont l’Université Laval, a maintenant pour tâche de réaliser le dossier préparatoire pour ce qui concerne le troisième critère, qui examine les caractéristiques exceptionnelles de l’Estran du point de vue organisationnel. L’ensemble du dossier servira à présenter la candidature au nom des municipalités de Sainte-Madeleine-de-la-rivière-Madeleine, Grande-Vallée, Petite-Vallée et Cloridorme pour l’obtention du statut de Paysage humanisé. C’est en misant en grande partie sur ce troisième critère – érigé autour de l’acceptabilité sociale et de la mobilisation des ressources déjà démontrée par la coalition des quatre corporations municipales affectées – que le MDDEP aurait choisi Estran-Agenda 21 comme projet pilote parmi la trentaine d’organismes et municipalités en ayant fait la demande.

Parallèlement, à l’Université Laval, les professeurs et étudiants partenaires d’Estran-Agenda 21 préparent la tenue de la première École d’été d’Estran sur les Agendas 21 qui aura lieu du 18 au 23 septembre prochain. Estran-Agenda 21 communiquera avec des organismes et institutions de l’Estran en vue de vérifier leur intérêt à s’impliquer dans le processus de concertation. Par ailleurs, toute personne ou organisation intéressée à participer, d’une manière ou d’une autre, est invitée à communiquer avec la Coordonnatrice, Linda Vaillancourt, au 393-2161.

1- Voir communiqué de presse, sur le site du MDDEP au www.mddep.gouv.qc.ca, sous la rubrique « ministère », « communiqués », « nationaux », juin 2005

2- Développement durable : répondre aux besoins d’aujourd’hui sans compromettre la capacité de nos descendants à répondre à leurs besoins (selon la Commission mondiale sur l’environnement, 1987

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*