Interactions avec le pamplemousse

Dans No 02 - Mars 2005. par

La consommation de pamplemousse ou de son jus (frais ou congelé) peut causer une augmentation ou moins fréquemment une diminution de l’effet de certains médicaments. Le pamplemousse contient des substances qui peuvent interférer avec les mécanismes de transformation et d’élimination d’un certain nombre de médicaments, causant de sérieuses réactions indésirables.

Une quantité aussi faible que 250 ml de jus de pamplemousse peut provoquer une hausse significative des concentrations de médicament dans le sang. Les effets du pamplemousse peuvent persister durant 3 jours ou même davantage. Ce long délai des effets du pamplemousse, rend inutile l’espacement de la prise du jus de pamplemousse et celle d’un médicament interagissant. Ainsi, le fait de consommer un jus au déjeuner et de prendre son médicament le soir au coucher n’élimine en rien le risque d’interaction.

Les interactions avec le pamplemousse demeurent largement imprévisibles. Les effets varient selon l’individu, le médicament impliqué et le mode de préparation du jus de pamplemousse.

Afin de minimiser les risques d’effets indésirables, abstenez-vous de consommer du pamplemousse ou son jus si vous utilisez un des médicaments ci-dessous : Médicaments affectés par le pamplemousse et son jus Alproza Xanax Lovastine Mevacor Amiodarone Cordarone Méthylprednisolone Médrol Amlodipine Norvasc midazolam Versed astemizole Hismanal nicardipine Cardene atorvastatine Lipitor nifedipine Adalat buspirone Buspar nimodipine Nimotop carbamazepine Tegretol pimozide Orap cerivastatine Baycol praziquantel Biltricide cilostazol Pletal saquinavir Invirase cisapride Prepulsid simvastatine Zocor clomipramine Anafranil sildenafil Viagra cyclosporine Neoral sirolimus Rapamune diazepam Valium tacrolimus Prograf felodipine Renedil terfenadine Seldane imatinib Gleevec triazolam Halcion itraconazole Sporanox verapamil Isoptin
Évitez de prendre quelque médicament que ce soit avec du pamplemousse avant d’avoir consulté votre médecin ou pharmacien.

Note : Les oranges de Séville peuvent présenter un risque similaire à celui du pamplemousse. La plupart des autres agrumes (citrons, limes, oranges régulières et tangerines) sont considérés comme sans danger.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*